Historique de la compagnie

By les mots s'animent

La belle aventure de la compagnie « Les mots s’animent » débute en 2003. À sa sortie de l’école de théâtre de Saint-Hyacinthe, Julie Labrosse, la fondatrice de cette entreprise, avait envie de communiquer sa passion de la lecture. Elle se rappelle avoir assisté à une lecture publique alors qu’elle était au secondaire et décide de vivre l’expérience de l’intérieur en donnant la piqûre de la lecture à son tour.

Par la suite, Jérome Roy, Evelyne St-Pierre, ainsi que plusieurs comédien(ne)s, tous  issus du milieu des arts,  se joignent à la compagnie pour participer à faire découvrir de nouveaux auteurs et de nouvelles visions du monde.  Maintenant, plusieurs villes et provinces ont la chance d’avoir leur propre organisme « Les mots s’animent » dans leur région. Depuis, ils ont donné de nombreuses représentations.  Maintenant, l’équipe de comédien(ne)s de « Les mots s’animent! » collabore également avec la fondation pour l’alphabétisation et l’École et les arts, Renaud-Bray, communication-jeunesse et Culture à l’école. On peut également les voir en représentation dans différents événements tels que les Salons du livre, Le Quartier Littéraire,  Les p’tits bonheurs et d’autres événements seront annoncés sous peu.

 

D’où vient ce désir de lire devant un public étudiant?

Pratiquer la lecture à haute voix permet à des jeunes de culture orale d’entendre une écriture et de prendre plaisir à l’écouter. Car la voix donne du sens, fait vivre un texte et favorise la compréhension. La voix lectrice crée des représentations mentales, provoque des interrogations et des réactions. Lire des histoires permet d’engager des discussions; l’écrit devient espace de parole où les jeunes découvrent le monde et de nouveaux horizons. On peut amener les élèves à connaître un genre, un auteur, à apprécier la qualité d’un texte. Finalement, cela permet d’ouvrir les portes de l’écrit et remettre en appétit des jeunes que la lecture «contrainte-scolaire» a beaucoup déroutés voire dégoûtés.

(Jean-Luc Despertz, Lire à voix haute)